patrimoine & histoire locale du pays grenadois

LES BASTIDES

GRENADE-SUR-L’ADOUR

Fondée en 1322, cette bastide fut occupée par les Anglais jusqu’en 1442. Témoins de ce passé, quelques noms de rues évocateurs : rue des fossés, rue des remparts, rue des chemins de ronde…
Autour de la place centrale avec ses cornières et ses arcades, on trouve de vieilles maisons du XIVème et XVème siècle. 
Du pont de l’Adour, s’offre une vue très pittoresque sur les vieilles maisons aux balcons de vois qui bordent le fleuve.


Livret de visite disponible à l’Office de tourisme – chasse aux trésors sur un parcours de visite

Eglise et place de Cazères

CAZERES-SUR-L’ADOUR

Cazères-sur-l’Adour est une petite bastide fondée en 1313 par paréage entre Marguerite de Foix et l’abbé de Saint-Jean-de-la-Castelle.
Si une partie de son patrimoine a disparu au cours des siècles, elle conserve le plan typique des bastides en damier autour d’une place centrale sur laquelle donne une grande église. Gaston Fébus ne s’était pas trompé sur l’importance de son site, puisqu’il en a fait le siège d’un des principaux baillages de la vicomté du Marsan dans la seconde moitié du XIVème siècle.

Visite organisée sur la période estivale – Renseignement Office de tourisme.

le patrimoine historique

CHAPELLE SAINT-AMAND – BASCONS

La petite chapelle de St-Amand a été construite en 1946 sur le site d’un puits dont l’eau « miraculeuse » était à l’origine de la guérison de la pellagre qui sévissait en Gascogne à cette période. 
Cette chapelle est surmontée d’un campanile avec 3 cloches matérialisant le culte et la dévotion du village pour son Saint protecteur.

Chapelle St-amand bascons pays grenadois
Eglise de Bascons pays grenadois

ÉGLISE SAINT-AMAND – BASCONS

Cette petite église, entièrement restaurée, est inscrite au titre des Monuments Historiques. Elle fait partie des plus belles églises des Landes.
Brûlée partiellement pendant les guerres de religion, elle garde plusieurs traces d’un ancien château fort : tour de guet, échauguettes, archères et meurtrières.
Pour ajouter à cette architecture imposante, elle offre d’autres points d’intérêt : un clocher à 5 cloches, un portail gothique flamboyant, 3 statues polychromes du XVIIIème siècle, 3 retables du XVII et XVIIIème sicèle et une chaire du XVIIIème siècle.

ÉGLISE – CAZERES-SUR-L’ADOUR

D’origine romane, cette église a été remaniée à plusieurs reprises au cours des siècles. Elle possède un retable remarquable du XVIIIème siècle, en bois doré et sculpté dans lequel figure deux tableaux impressionnants. La cloche de l’église date de 1750 est inscrite au titre des Monuments Historiques de France.

ÉGLISE ST-PIERRE & ST-PAUL – GRENADE-SUR-L’ADOUR

Inscrite au titre des Monuments historiques de France, cette église s’impose sur la place centrale du village depuis le XIVème siècle.
Son architecture extérieure se distingue par ses 2 tours édifiées en 1833. A l’intérieur, vous remarquerez que l’autel ne se trouve pas dans l’axe central, donnant un impression particulière au lieu. De nombreux éléments décoratifs inscrits au titre des Monuments Historiques, donne un grand intérêt à ce monument : chaire et retable du XVIIIème siècle, tableaux du XVIIème siècle…

église de grenade sur l'adour

ÉGLISE – LUSSAGNET

Cette église dédiée à Saint-Jean-Baptiste, est d’origine romane, bien qu’elle ai subit de nombreuses modifications au cours des siècles. Elle offre un très beau décors avec ses colonnades, statues et bas-relief du XVIIIème siècle. Il faut ici porter son attention sur le retable et tabernacle, tous deux inscrits au titre des Monuments Historiques.

Eglise Saint-Jean-Baptiste Lussagnet Pays Grenadois

ÉGLISE – SAINT-MAURICE-SUR-L’ADOUR

De style gothique flamboyant, cette église date du XVIème siècle. Son architecture extérieure est marqué par son portail et son clocher à « bulbe ». A l’intérieur, deux tableaux attireront votre attention, complétés par des statues.

Chapelle de lamensans bordères et lamensans pays grenadois

CHAPELLE DE LAMENSANS – BORDERES-ET-LAMENSANS

Construire sur un point dominant le monument offre un beau point de vue sur la vallée de l’Adour. 
A l’origine petite chapelle du XIIème siècle, ce bâtiment a subit de nombreuses transformations visibles sur les murs extérieurs de l’église. Faites le tour du monument afin de découvrir tous ses secrets d’architecture. A l’intérieur, une litre funéraire du XVIIème sicèle, un décor mural et d’anciennes armoiries, donnent à ce lieu mystique, une profonde sérénité.

CURIOSITÉS DU TERRITOIRE

MÉGALITHE DE GUILLAY

En grès local, cette majestueuse pierre est ornée de gravures primitives, lui permettant d’être classée Monument Historique.

Pour découvrir ses gravures :
4827 route du tursan
40270 Larrivière-saint-savin

mégalithe larrivière-saint-savin

VILLAGE DE POTIERS

Castandet est un village d’artisans potiers, dont les premières réalisations datent de 1834. Grâce à ses célèbres argiles et marnes, le village connaît une forte activité au XIXème et XXème siècle. 

Découvrez l’unique four qui témoigne de l’histoire du village. Exposition de poteries à la Mairie : 05 58 44 06 55

poterie castandet pays grenadois

LE PONT EIFFEL

Construit en 1880 par le célèbre ingénieur, cet ouvrage permet de franchir l’Adour. Il remplace un pont en bois édifié par les habitants du village qui a été démolie par d’importantes crues. 

Inscrit au titre des Monuments Historiques. Oserez vous traverser l’Adour à Cazères-sur-L’Adour ?

pont eiffel cazères-sur-l'adour

ARENES JEAN DE LAHOURTIQUE

Imposant monument au centre de Bascons, les arènes ont été imaginées par le montois Franck Bonnefous et construites par les bénévoles du village. 
La particularité de ces arènes est quelles sont construite en bois. 

Arènes jean de lahourtique bascons pays grenadois

LA MARCHE CAZÉRIENNE

Si vous avez déjà assisté à une course landaise (on ne confond pas avec les coridas !), vous avez certainement dû entendre cette musique sur laquelle les écarteurs, sauteurs et hommes en blanc défilent au pas dans les arènes. Cet hymne à la course landaise, vous l’avez peut-être aussi entendu lors de fêtes de village, joué par des bandas ?

La course landaise a fait l’objet de nombreux débats au fil des siècles… c’est à la fin du XIXème siècle que ce sport est codifié tel qu’on le connait aujourd’hui. 

En 1906 le chef d’orchestre montois François Tassine, compose « la marche des écarteurs ». C’est le cazérien Georges Rande qui écrit les paroles, rendant hommage au Docteur Moringlane, créateur de la « mutuelle des toreros landais » afin de venir en aide aux acteurs de la course landaise en cas de blessure.

Aujourd’hui, les paroles entonnées en Gascon par les aficionados et festayres, sont un texte du célèbre Jean Barrère, écrit en 1976, rendant hommage à l’écarteur Mazzantini.
(pour l’anecdote, à l’époque, ce texte a permis à son auteur d’obtenir son bac!)

Les sites incontournables

Toutes les activités

L'agenda des animations